Démission du premier ministre malien

  • 11 décembre 2012
Le premier ministre malien Ckeikh Modibo Diarra

Le premier ministre malien Cheikh Modibo Diarra a démissionné hier après avoir été arrêté á son domicile par des militaires proches de l’ex-junte.

La démission a été annoncée lors d’une brève allocution à l’Office de radio-télévision du Mali sans d'autres précisions.

Son allocution est intervenue quelques heures après son arrestation à son domicile de Bamako par des militaires sur ordre du capitaine Amadou Haya Sanogo, ancien chef des putschistes qui avaient renversé le président Amadou Toumani Touré, le 22 mars, précipitant la chute du nord du pays aux mains des islamistes.

Des proches de Modibo Diarra indiquent que les soldats ont défoncé la porte de sa résidence avant de l'emmener vers une destination non encore précisée.

Le chef du gouvernement malien qui avait prévu de se rendre à Paris avait également enregistré un message qui devait être diffusé à la télévision nationale.

On ignore les motivations et même les intentions du capitaine Sanogo.

Le porte-parole de l'ex-junte malienne Bakary Mariko a toutefois indiqué qu'un nouveau chef du gouvernement serait nommé "dans les prochaines heures" par le président.

Beaucoup d'observateurs estiment que cette nouvelle situation porte un sérieux coup au processus en cours.

La CEDEAO et les Nations Unies planchent sur un plan d'intervention en vue de libérer le nord du Mali aux mains de groupes islamistes.

Des concertations nationales destinées á discuter des pistes de sortie de crise, devraient démarrer ce mardi.

Lire plus