La monnaie égyptienne plonge

Image caption Une vendeuse de rue au Caire, devant un bureau de change, le 31 décembre 2012.

La monnaie égyptienne, la livre, a poursuivi son déclin lundi pour atteindre un nouveau plus-bas historique face au dollar.

Le président égyptien Mohamed Morsi s’est voulu rassurant, disant qu’il “n'était pas inquiet”, et que la situation allait s'équilibrer au cours des prochains jours.

Ces déclarations interviennent alors que la banque centrale égyptienne a pris des mesures pour limiter les sorties de capitaux et endiguer la spéculation, en vendant des dollars sur le marché.

Ces mesures ont déclenché une panique dans la population, déjà inquiète par la crise politique dans le pays, qui a poussé de nombreux Egyptiens à tenter d'échanger leurs livres en dollars.

La plupart des bureaux de change au Caire étaient à cours de dollars lundi.

La banque centrale égyptienne avait annoncé samedi que ses réserves en devises avaient atteint un seuil “critique”, après avoir fondu de 60% en deux ans.

Crise économique

L'économie égyptienne traverse une grave crise depuis la chute d’Hosni Moubarak en 2011, qui a entraîné un plongeon des recettes du tourisme et des investissements étrangers.

Confrontée à cette crise, l’Egypte dit vouloir reprendre ses discussions avec le Fonds monétaire international sur un prêt de 4,8 milliards de dollars.

L’accord initial avec le FMI, prévu initialement pour ce mois-ci, a été reporté en raison de la décision de Mohamed Morsi de suspendre une série de hausse d'impôts exigées par le FMI.

Des aides de la Banque mondiale, de l’Union européenne et de la Banque africaine de développement sont toutes conditionnées à un accord final avec le FMI.

Le gouvernement égyptien espère conclure un accord avec le FMI au cours des prochaines semaines.