RDC: Kinshasa et M23 à Kampala

Le président du M23  Jean Marie Runiga
Image caption Le président du M23 Jean Marie Runiga lors d'une conférence de presse en en juillet 2012.

Les délégations du gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) et du mouvement rebelle congolais du M23 ont rencontré séparément samedi les médiateurs ougandais à Kampala, à la veille de négociations directes attendues entre les deux parties.

"Les deux délégations sont enfin là et nous espérons que les deux parties mèneront des pourparlers directs demain (dimanche)", a déclaré le porte-parole du ministère ougandais de la Défense, Paddy Ankunda.

Le médiateur dans ces pourparlers est le ministre ougandais de la Défense Crispus Kiyonga.

L'Ouganda accueille ces pourparlers en dépit des accusations portées contre les autorités de ce pays et le gouvernement rwandais - d'avoir soutenu les rebelles, ce que les Kampala et Kigali ont vigoureusement démenti ces allégations contenues dans un rapport des Nations unies.

Le Mouvement du 23 mars (M23), estimé à environ 1.000 hommes, est constitué d'anciens rebelles majoritairement tutsi, d'abord intégrés aux Forces armés de la République démocratique du Congo (FARDC) aux termes d'un accord signé le 23 mars 2009 avec les autorités de Kinshasa.

Ils avaient repris le combat au printemps dans le Nord-Kivu, accusant le gouvernement de ne pas avoir respecté l'accord.

Depuis novembre ils contrôlent une grande partie de cette région minière, suscitant des craintes d'une propagation du conflit.

Le M23 a quitté le 1er décembre la ville stratégique de Goma après l'avoir occupée pendant 12 jours.

Il s'était alors engagé à se retirer à 20 kilomètres de la ville mais il a en réalité maintenu ses positions à quelques kilomètres, autour de Goma, selon des témoignages d'habitants.

Deux semaines de négociations en décembre en Ouganda n'ont pas abouties, les rebelles ajoutant de nouvelles exigences, dont celle d'une réforme politique d'ensemble pour la région.

L'est de la RDC, à la frontière avec le Rwanda et l'Ouganda, a connu des guerres successives de 1996 à 2003 auxquelles les pays voisins ont été mêlés.

Les importantes ressources minières (or, coltan, cassitérite, éléments essentiels dans la fabrication des appareils électroniques) suscitent des convoitises.