Tchad: vers le procès de Hissene Habre

  • 9 janvier 2013
Image caption Les choses se mettent en place pour le procès de l'ex président tchadien Hissene Habre.

Le magistrat sénégalais, Ciré Aly Ba a été nommé administrateur des chambres africaines extraordinaires, chargées de juger l'ancien président tchadien, Hissène Habré.

Le parlement sénégalais a voté en décembre dernier, le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier l’accord entre le Sénégal et l’Union africaine afin de créer des chambres africaines extraordinaires au sein des juridictions sénégalaises pour organiser le procès de M. Habré.

Ces chambres sont destinées à poursuivre les personnes responsables de crimes internationaux commis au Tchad entre 1982 et 1990.

Hissene Habre vit en exil en exil à Dakar depuis la chute de son régime en 1990.

Selon une commission d'enquête tchadienne, son régime autoritaire aurait fait plus de 40.000 morts parmi les opposants politiques.

Le Collectif Africain de Soutien au président Hissein HABRE, basé au Sénégal, a condamné cette démarche, qui, à terme devrait aboutir au procès de l'ex président tchadien.