BBC navigation

Mali: Ansar Dine se divise

Dernière mise à jour: 24 janvier, 2013 - 11:56 GMT

Alghabasse Ag Intalla, en décembre 2012 à Ouagadougou, est le secrétaire général du MIA, qui s'est scindé d'Ansar Dine.

Ansar Dine, une des trois groupes armés islamistes qui occupe le nord du Mali, s’est scindé en deux, au 14ème jour de l’intervention militaire française.

Le groupe dissident se présente comme le Mouvement islamique de l'Azawad, (MIA), et se dit prêt à négocier une solution pacifique à la crise au Mali.

"Le MIA affirme de la manière la plus solennelle qu'il se démarque totalement de tout groupe terroriste, condamne et rejette toute forme d'extrémisme et de terrorisme et s'engage à les combattre", affirme-t-il dans un communiqué.

"Composé exclusivement de nationaux (maliens) le MIA réaffirme son indépendance et sa volonté à aller vers une solution pacifique" à la crise au Mali, ajoute-t-il.

Nouveau chef

Le nouveau groupe est dirigé par Alghabasse Ag Intalla, issu d'une des grandes familles touareg de la région de Kidal, ancien négociateur pour Ansar Dine lors de la médiation burkinabé fin 2012.

Le MIA demande à Bamako et à Paris un "arrêt des hostilités" pour entamer un "dialogue politique inclusif".

Le groupe dit "occuper" la région de Kidal, à plus de 1.500 km au nord-est de Bamako, près la frontière nigérienne.

Selon un élu local de Kidal cité par l’agence AP, la scission d’Ansar Dine se profilait de longue date, et reflète le fait que le groupe a pris le controlede Kidal, en enrolant un large nombre de combattant et cooptant des élus locaux pour des raisons economiques et politiques, plutôt que par idéologie djihadiste.

Que devient Ag Ghaly?

Iyad Ag Ghaly, chef d'Ansar Dine.

Ansar Dine est dirigé par, Iyad Ag Ghaly, un ex-rebelle touareg malien, qui avait décider le 3 janvier de retirer l'offre de cessation des hostilités" faite en décembre à Alger par Ansar Dine.

Depuis des mois, des médiateurs ouest-africains et algériens tentaient de dissocier Ansar Dine des deux autres groupes islamistes armés présents dans le nord du Mali, en grande partie composés d'étrangers: Al-Qaïda au Maghreb islamique et Mujao.

Sur le terrain, ces trois groupes sont pilonnés depuis 14 jours par les frappes aériennes françaises, visant en particulier leurs bastions de Gao et Tombouctou.

En Savoir Plus

Mots-clés

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.