Casamance: 5 morts lors d'une attaque

Une patrouille de l'armée sénégalaise en Casamance
Image caption Une patrouille de l'armée sénégalaise en Casamance.

Cinq personnes ont été tuées dans une attaque menée vendredi soir contre une banque par des rebelles présumés en Casamance, région dans le sud du Sénégal, suivie d'un accrochage avec l'armée, a-t-on appris samedi.

L'attaque menée par des rebelles présumés du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) s'est déroulée à Kafountine contre une agence du Crédit Mutuel sénégalais (CMS), tuant trois civils, deux rebelles ayant été par la suite tués par des soldats sénégalais, selon les services de communication de l'armée.

L'attaque est survenue vers 20 heures selon un habitant contacté par téléphone par l'Agence de presse sénégalaise.

Un conducteur de vélo-taxi, qui serait originaire de Guinée, une dame et sa fille sont parmi les personnes tuées, selon la même source.

Les corps la dame et de sa fille ont été déposés, samedi matin à la morgue de l'hôpital régional de Ziguinchor, qui a accueilli un homme blessé lors de l'attaque.

Selon le témoignage du blessé confié à la radio locale ZigFM, qui rentrait du travail au moment de l'attaque, les assaillants étaient à bord de huit motos ''Jakarta''.

Des soldats sénégalais ont récupéré sept motos et une arme RPG 7, indique Zig FM.

D'après Sana Diassy, président de la communauté rurale de Kafountine, l'attaque contre la banque s'est poursuivie jusqu'à une heure (samedi matin).

Les assaillants auraient emporté quatre millions de francs CFA.

Ils ont aussi pillé trois magasins.

Jeudi, des éléments armés avaient perpétré un braquage dans la forêt classée de Boutolate, située dans la communauté rurale de Sindian, dans la région de Ziguinchor, rappelle l'APS.

Ils étaient repartis avec 10 motos et deux voitures, après avoir dépouillé les passagers de leurs biens.

Cette semaine le nonce apostolique qui s'est rendu en Casamance dans le cadre d'une initiative de paix en accord avec le nouveau président Macky Sall, s'était plaint à son retour du nombre d'interlocuteurs du MFDC, le mouvement indépendantiste.

Il a lancé un appel aux dirigeants de la communauté musulmane de se joindre aux efforts de paix.

La Casamance est la région la plus christianisée du Sénégal mais les catholiques restent minoritaires.