Arrestations en Afrique du Sud

  • 5 février 2013
La police sud-africaine soupçonne ces personnes d’être des membres du M23.
Image caption La police sud-africaine soupçonne ces personnes d’être des membres du M23.

Les services de sécurité sud-africains ont arrêté 19 rebelles congolais présumés dans la province de Limpopo, au nord du pays. C'est ce qu'a déclaré la police.

L'identité du groupe n'est pas révélée mais, les autorités de Pretoria sont convaincues que l'objectif de ces suspects est le renversement du régime de Kinshasa et qu'il pourrait s'agir d'éléments du M23.

Les rebelles présumés devaient être présentés à un juge militaire ce mardi.

Le M23, qui a lancé une rébellion l'année dernière, est entré en négociations avec le gouvernement congolais à Kampala, après avoir occupé, pendant quelques jours, la ville de Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu.

Il y a plusieurs groupes armés opérant dans l'est de la RDC. Le M23, composé notamment d'anciens militaires de l'armée congolaise, réclame l'application des accords du 23 mars 2009 entre le gouvernement et le CNDP.

Cet accord avait permis l'intégration de membres de cette ancienne rébellion dans l'armée régulière.

Présentement, les négociations de Kampala entre Kinshasa et le M23 ont du mal à progresser.

Les Nations Unies accusent l'Ouganda et le Rwanda de soutenir le M23.

Accusations rejetées en bloc par Kampala et Kigali.

Quelque 800.000 personnes ont été déplacées dans cette région à cause des violences.