Pistorius conteste la crédibilité de la police

  • 21 février 2013
Oscar Pistorius
Image caption Oscar Pistorius a été arrêté le 14 février pour le meurtre de sa compagne.

Les avocats de l’athlète sud africain, Oscar Pistorius, ont remis en cause la fiabilité des témoignages d'un officier de la police sur les circonstances du meurtre dont l'athlète est accusé.

Le policier a dit disposé du témoignage d'une personne qui affirme avoir entendu huit coups de feu, ainsi que les cris d'une femme.

Un autre témoin, dont les propos ont été rapportés par le procureur, dit avoir entendu des "propos qui ressemblaient à une dispute ininterrompue entre 2 et 3 heures du matin", peu de temps avant la mort de Reeva Steenkamp.

"Vos sources ne sont pas crédibles", a réagi Barry Roux, l'avocat de Pistorius.

Il relève que le premier témoin a entendu plus de coups de feu que les quatre qui ont été tirés par Oscar Pistorius.

Le second témoin, une femme habitant à plus de 600 mètres du lieu du drame, n'a pu, formellement, reconnaître les voix qu'il dit avoir entendues.

L'audience reprendra ce jeudi.

Même si le débat a pu, par moments, concerner des éléments relevant du fonds du dossier, la question de l'heure est de savoir si, oui ou non, Oscar Pistorius peut être libéré sous caution.