Afrique du Sud:corrompus bientôt connus

  • 25 février 2013

L’information a été donnée par le ministre de la justice au cours d'une conférence de presse à Pretoria, la capitale. Jeff Radebe a révélé que dans les prochains jours, ses services vont

« publier les noms de tous ceux qui ont été condamnés dans des affaires de corruption ». Il a aussi affirmé qu’il en sera de même pour tous ceux dont les biens ont été gelés ou confisqués par l’Etat.

Il a ajouté que cette opération de transparence vise à informer le public sur ce qu’il a appelé « des pommes pourries de la société sud-africaine ».

Toujours d’après le ministre sud africain des finances, son ministère est entrain de travailler pour régler les détails relatifs à la publication de la liste des personnes concernées .

Il n’a pas donné d’indication sur les médias susceptibles d’être sollicités à cette fin.

Interrogé sur les complications d'ordre juridique que pourrait représenter cette démarche, le ministre a déclaré que les noms étaient déjà connus et qu'il s'agissait simplement d’en informer le public.

Il a rappelé que cette information était disponible dans les greffes des tribunaux sud africains. Par conséquent, nommer ces personnes ne posait aucun problème a-t-il conclu.

Jeff Radebe a indiqué qu'il souhaite que le public soit conscient de ce qui s'est passé.Il s’est aussi félicité des progrès menés dans la lutte contre la corruption en Afrique du Sud.

Mais le dernier classement établi par l'ONG Transparency International en fonction du degré de perception de corruption enfonce davantage l’Afrique du Sud, qui a perdu cinq places en l'espace d'un an,

passant de la 64ème à la 69ème place.