William Hague en visite au Mali

  • 4 mars 2013

Le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, effectue une visite au Mali.

William Hague.
William Hague effectue une brève visite au Mali.

William Hague devait s'entretenir avec le président Dioncounda Traoré, le Premier ministre Diango Cissoko et les commandants de la force africaine déployée dans ce pays.

Le Royaume-Uni a apporté une aide logistique à l'offensive contre les islamistes qui avaient pris le contrôle de quelques villes du nord du Mali.

Cette offensive a été lancée par la France, rejointe depuis lors par plusieurs pays africains.

Le Royaume-Uni écarte, dans le contexte actuel, toute idée d'envoyer des troupes combattantes au Mali.

En revanche, une quarantaine de Britanniques assurent la formation de militaires maliens sur le sol malien.

Par ailleurs, des sources proches d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ont confirmé la mort , au Mali, de l'un des principaux dirigeants de l'organisation, Abdelhamid Abou Zeid.

Un site internet mauritanien (Sahara Media) a publié des informations selon lesquelles il est mort lors d'une opération de l'aviation française dans les montagnes des Ifoghas, dans le nord-est.

Mais les islamistes ont démenti le décès d'un autre dirigeant islamiste, Mokhtar Belmokhtar, soupçonné d'avoir planifié l'attaque contre un site gazier algérien en janvier.

L'armée tchadienne, qui se bat aux côtés de militaires français, a affirmé la semaine dernière qu'elle avait tué les deux chefs islamistes.