Kenya: résultats provisoires annulés

  • 6 mars 2013
Des électeurs kényans.
Image caption La présidentielle a connu un fort taux de participation estimé à 70 pour cent.

Le système électronique utilisé pour la première fois dans un processus électoral au Kenya a connu des ratés.

Les chiffres provisoires rendus publics depuis lundi donnaient une nette avance au vice-Premier ministre Uhuru Kenyatta, après le dépouillement de quelque 40 pour cent des bulletins de vote.

Après avoir remis les compteur à zéro, la commission électorale a décidé de procéder à un comptage manuel des voix.

Désormais, seuls les résultats issus de cette opération seront pris en compte, circonscription par circonscription.

Le débat sur l'éventuelle prise en considération des bulletins initialement annulés est relancé.

Faut-il les inclure dans le décompte final ?

La commission répondra à cette question, mais le dernier mot reviendra certainement aux instances judiciaires.

Une certaine nervosité est perceptible dans le camp d'Uhuru Kenyatta.

Son colistier, William Ruto, a indiqué que les ambassades étrangères peuvent avoir influencé la décision de la commission électorale.

Au total, huit candidats sont en lice pour ce scrutin qui s'est tenu en même temps que les législatives et les sénatoriales.