Nigeria: Shell suspend ses activités

Des installations de Shell au Nigeria.
Image caption Shell se plaint de la recrudescence des vols de pétrole dans le delta du Niger.

Le géant pétrolier avait prévenu que ses installations sur place, qui produisent 150.000 barils par jour, étaient menacées de fermeture en raison de la recrudescence des vols de pétrole.

Dans un communiqué, Shell a déploré l'augmentation du nombre de vols de brut affectant ses pipelines de la région pétrolifère du delta du Niger.

Plusieurs bandes criminelles y siphonnent d'importantes quantités de pétrole.

Ce pétrole est ensuite envoyé dans des raffineries illégales qui salissent les cours d'eau de la région et causent de considérables dégâts sur l'environnement.

Une partie du butin est également transportée par des navires qui vont l'écouler sur des marchés internationaux.

Les forces de sécurité du delta du Niger nient, de leur côté, toute augmentation de vols de brut.