Bosco Ntaganda transféré à la CPI

  • 22 mars 2013

Le transfert du général rebelle à la Haye (Pays-Bas) a été confirmé par la Cour pénale internationale.

Image caption L'ancien chef rebelle doit atterrir à l'aéroport de Rotterdam

Il avait été annoncé plus tôt par le gouvernement rwandais à Kigali.

Dans un communiqué, la Cour explique que l'ex-chef de guerre est "actuellement en détention et accompagné par une délégation" de la CPI qui a quitté Kigali (Rwanda).

Bosco Ntaganda doit arriver au quartier pénitentiaire dans la soirée. Il y suivra le processus habituel de la Cour internationale avec un examen médical. Puis, il comparaîtra "devant la chambre préliminaire en présence du procureur aussitôt après son arrivée à la cour".

Pour Fatou Bensouda, procureur de la CPI, l'arrivée imminente de Bosco Ntaganda pour son jugement marque une "bonne journée pour les victimes de RDC et la justice internationale". Elle a salué toutes les autorités impliquées au Rwanda, en République Démocratique du Congo et aux Etats-Unis.

Lundi, Bosco Ntaganda s'était livré à l'ambassade des Etats-Unis au Rwanda, déclarant immédiatement son désir d'être jugé.

La surprise avait été totale alors qu'un mandat d'arrêt avait été lancé à son encontre par la CPI depuis le mois d'aout 2006.

Celui qui est surnommé "Terminator" est accusé de l'enrôlement d'enfants-soldats mais aussi de crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis par les Forces patriotiques pour la libération du Congo en Ituri, au nord-est de la RDC.