Djotodia exhorte à la réconciliation

  • 30 mars 2013
Image caption Le président auto-proclamé a tenu à rassurer les chrétiens devant les risques de conflits inter-religieux.

Devant des partisans samedi matin, il s'est engagé à remettre le pouvoir après une période de transition de trois ans.

Michel Djotodia, qui est musulman, s'est rendu à la cathédrale de Bangui pour participer à la célébration de la messe de veille de Pâques.

Depuis la prise du pouvoir par les rebelles, les chrétiens se disent victimes d'agression de la part des rebelles et de la population musulmane.

Une situation qui fait craindre des affrontements inter-religieux dans le pays.

L'archevêque de Centrafrique, Mgr Dieudonné Nzapalainga, avait choisi comme thème pour le sermon la paix et l'unité entre les religions.

Le prélat a appelé les fidèles des deux camps à la retenue et à la préservation de l'unité nationale.

Des cantiques en faveur de la paix ont d'ailleurs été entonnés au cours du service religieux.

Le président auto-proclamé a tenu à rassurer la communauté chrétienne, dans une déclaration à la presse, à la fin du service religieux.

La Centrafrique compte 45% de protestants, 35% de catholiques, 15% de musulmans, majoritairement originaires du nord d'où vient la rébellion et 5% d'animistes.

Toutefois la cohabitation entre ces communautés religieuses se fait sans heurts.