Égypte : Bassem Youssef libéré sous caution

  • 31 mars 2013

L'humoriste égyptien, Bassem Youssef arrêté samedi, a été libéré sous caution. Il est accusé d'insultes envers le président Morsi et l'Islam.

Le célèbre animateur de télévision satirique égyptien Bassem Youssef, accusé d'avoir insulté l'islam et le président Mohamed Morsi, a été libéré dimanche contre une caution de 15.000 livres (environ 1700 euros), a annoncé une source judiciaire.

M. Youssef, dont l'arrestation a été ordonnée samedi, s'était rendu dans la matinée au Parquet général pour y être interrogé. Il est visé par plusieurs plaintes en raison de son émission satirique, qui tourne en dérision les figures politiques du pays.

Dans son émission télévisée diffusée chaque vendredi à une heure de grande écoute par une chaîne privée, Bassam Youssef fait rire les Egyptiens par ses imitations du chef de l'Etat.

"Le procureur général Talaat Ibrahim a ordonné l'arrestation de Bassem Youssef sous l'accusation d'insulte au président Morsi", a rapporté la radio nationale.

L'agence de presse égyptienne Mena précise de son côté qu'on reproche également à l'imitateur d'avoir insulté l'islam.

Bassem Youssef a confirmé l'information sur son compte Twitter et indiqué qu'il se rendrait de lui-même dimanche au bureau du procureur.

"Ils peuvent toujours m'envoyer une voiture, ça m'évitera d'avoir à payer le trajet", a-t-il ajouté.

La justice égyptienne a ordonné mercredi en appel la réintégration à son poste du procureur général limogé en novembre par le président Morsi.