RCA-CEEAC : la Séléka accepte

  • 4 avril 2013
Michel Djotodia
Image caption Michel Djotodia, chef de la rébellion Séléka

Le sommet de N'djamena propose la création d'un collège de transition qui aura a élire un président.

Celui-ci dirigera la période de transition qui n'excédera pas 18 mois.

Selon le Premier ministre Nicolas Tiangaye, Michel Djotodia, chef de la rébellion a accepté les propositions faites par le sommet de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale.

Michel Djotodia avait indiqué préalablement qu'il dirigerait la Centrafrique durant trois ans.

Le Premier ministre a également indiqué que l'accord évitera à son pays d'être isolé.

Rien ne justifierait alors un rejet des solutions du sommet de N'djamena a-t-il ajouté.

En dehors du collège de transition qui jouera le rôle d'un organe exécutif, il est prévu la création d'une assemblée constituante.

Les ministres des affaires étrangères de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale et des représentants de la communauté internationale sont attendus à Bangui pour etudier les modalites de composition de l'assemblee constituante.

Le président sud-africain Jacob Zuma, dont le pays n'est pas membre de la CEEAC a été l'invité d'honneur du sommet. Il a annoncé la volonté de son pays de retirer ses troupes déployées en Centrafrique.

Lire plus