Somalie et Somaliland vont coopérer

Ahmed Silanyo, le président de la République autoproclamée du Somaliland.
Image caption Ahmed Silanyo, le président de la République autoproclamée du Somaliland. Il a refusé que la question de la réunification de la Somalie soit à l'ordre du jour des discussions avec son homologue somalien.

Ce sont les premiers pourparlers officiels entre le Président du Somaliland Silanyo, Ahmed, et le nouveau président de la Somalie, Hassan Sheikh Mohamud organisés à l'initiative du premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan..

Dans un communiqué publié samedi à l'issue de l'entretien, les deux présidents ont convenu de poursuivre le dialogue en vue de résoudre leurs différends. Le Somaliland qui avait dans un premier temps refusé que le statut territorial du Somaliland figure dans l'ordre du jour.

Le président du Somaliland s'oppose avec véhémence à toute idée de réunification et a insisté pour que les pourparlers se concentrent sur l'établissement de ce qu'il a appelé "des lignes de communication avec la Somalie."

Dans le communiqué conjoint publié à l'issue des discussions d'hier, les deux parties se sont mis d'accord pour coopérer dans la lutte contre le terrorisme et la piraterie dans la région ainsi que l'établissement et le maintien de lignes de communication directes.

La région Nord du Somaliland a proclamé son indépendance en 1991 après la guerre civile en Somalie. Durant deux longues décennies marquées par la guerre et la destruction en Somalie, cette région a joui d'une paix et une stabilité relatives. Elle a même organisé avec succès un certain nombre d'élections qualifiées de largement pacifiques et démocratiques par les observateurs étrangers. Malgré cela, la reconnaissance internationale du Somaliland en tant qu'Etat distinct n'est pas encore une réalité.