Ghana: “le fantôme d’Atta Mills”

  • 23 avril 2013
Image caption John Dramani Mahama n'est "pas hanté par un fantôme".

Le président du Ghana, John Dramani Mahama, a démenti les rumeurs selon lesquelles il aurait “tué” l’ancien président John Atta Mills avant les dernières élections en décembre 2012 pour prendre la tête de son parti, le Congrès national démocratique (NDC).

Ces rumeurs émaneraient de l’opposition NPP, et se sont intensifiées lorsque le président a annoncé en février son prochain déménagement du Palais de Osu vers la nouvelle Présidence à Kanda.

Certains chuchotaient alors que John Mahama “fuyait le fantôme d'Atta Mills qui le hante au Palais de Osu”.

“Tout cela est faux”, a réagi John Dramani Mahama sur sa page Facebook.

Lors d’une émission télévisée, il a déclaré de manière sarcastique que si le fantôme de son ancien patron devait hanter quelqu’un, ce serait plutôt ceux qui font circuler cette rumeur.

“C’est drôle”, a déclaré John Dramani Mahama, “il y a beaucoup de rumeurs et de commérages au Ghana, mais tout cela est faux. Professeur Mills était un père et un ami, s’il devait hanter quelqu’un, ce n’est pas moi”.