Attaque d'islamistes dans le Sinaï

  • 16 mai 2013
Le président Morsi s'est réuni d'urgence avec les ministres de la Défense et de l'Intérieur après l'enlèvement de 3 policiers et 4 soldats.

Le président Mohamed Morsi s'est entretenu d'urgence avec les ministres de l'Intérieur et de la Défense après l'enlèvement de trois policiers et quatre soldats dans le Sinaï.

Les assaillants ont attaqué leur convoi tôt jeudi matin sur la route qui relie el-Arish à Rafah.

Un policier aurait été libéré en signe de bonne volonté.

Ils exigent la libération de membres du groupe islamiste al-Tawhid wal Jihad, reconnus coupables d'avoir perpétré en 2011 des attaques dans le nord du Sinaï, au cours desquelles six membres des forces de sécurité et un civil avaient été tués.

En septembre dernier, 14 membres du groupuscule avaient été condamnés à la peine de mort et un à la prison à vie.

En août 2012, des militants islamistes avaient tués 16 gardes-frontière égyptiens.

Les groupes islamistes, basés dans le Sinaï, profitent de l'effondrement de l'autorité de l'Etat, depuis que Hosni Moubarak a été contraint de quitter le pouvoir à la suite du soulèvement populaire début 2011.

Les incidents de frontière avec Israël se sont multipliés ainsi que les attentats sur le sol égyptien.

Ils avaient ensuite foncé avec le véhicule blindé dont ils s'étaient emparés, sur le poste frontière israélien avant d'être tués par des soldats israéliens.