Ban Ki-moon visite Goma

  • 23 mai 2013
Ban Ki-moon escorté par des Casques bleus à Goma en RDC, le 23 mai 2013.

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a annoncé jeudi à Goma que la nouvelle brigade d'intervention de l'ONU sera prête d'ici "un à deux mois" pour combattre les groupes armés dans l’est de la RDC.

Ban-Ki Moon est arrivé jeudi matin à Goma, dans le cadre d’une tournée pour promouvoir la paix dans la régions des Grands Lacs.

Le secrétaire général des Nations unies a rencontré les autorités locales à Goma, et visité l’hopital Heal Africa, qui soigne notamment les victimes de violences sexuelles.

Sa visite a coïncidé avec une accalmie sur le terrain, après 3 jours de combats près de Goma entre l'armée congolaise et les rebelles du M23.

Mercredi soir, le M23 s'était dit prêt à cesser les hostilités pour faciliter la visite de Ban-Ki Moon. "

Il y a une accalmie sur le terrain. On s'observe en chiens de faïence, chacun garde ses positions d'hier", a déclaré jeudi matin à le lieutenant-colonel Olivier Hamuli, porte-parole de l'armée au Nord-Kivu.

Ban-Ki Moon a déclaré à la BBC qu’il était convaincu que la nouvelle brigade d’intervention de l’ONU, composée de 3.000 soldats tanzaniens, malawites et sud-africains, et destinée à épauler la Monusco, pourra protéger les civils et promouvoir la paix.

“La Monusco a fait de son mieux pour protéger la population”, a estimé le secrétaire général de l’ONU.

“Avec l’introduction de la brigade d’intervention, et avec un mandat renforcé par la résolution 2098 du Conseil de sécurité de l’ONU, je suis certain que l’ONU va répondre aux attentes de protéger les civils, promouvoir la paix, la sécurité et le développement”, a-t-il ajouté.