Egypte: Washington retarde la livraison des F-16

  • 24 juillet 2013
F-16 américain
Image caption F-16 américain

Les États-Unis ont annoncé qu’ils retarderaient la livraison de quatre avions de chasse F-16 à l’Egypte en raison des violences qui ont suivi le coup d’état militaire qui a renversé le Président Mohamed Morsi.

Le porte-parole du Pentagone George Little a déclaré que la décision a été prise "compte tenu de la situation actuelle en Egypte".

Auparavant, le chef de l'armée égyptienne a appelé à des manifestations pour donner aux militaires le mandat de faire face à "la violence et au terrorisme potentiel".

Mais Abdel Fattah al-Sissi a indiqué qu'il n’appelait pas à troubler l'ordre public.

Suite à ces déclarations, le mouvement des Frères musulmans, qui soutient Mohamed Morsi, a déclaré que « le général Sissi a appelé à la guerre civile».

Les quatre avions de chasse F-16 jets font partie d'une plus grande commande de 20 avions, dont huit ont déjà été livrés à Egypte.

Après la prise de pouvoir par l’armée le 3 Juillet, Washington a déclaré qu'il examinait si l'action constitue un coup d'état, car cela pouvait conduire à une obligation légale de couper l'aide.

Très récemment, le 11 juillet, les responsables américains avaient indiqué que les derniers quatre F-16 seraient livrés à l’Egypte.

Cependant, mercredi, le Pentagone a confirmé que la livraison avait était mis en attente.

«Compte tenu de la situation actuelle en Egypte, nous ne pensons pas qu'il soit approprié de poursuivre en ce moment la livraison des F-16, « a déclaré Mr Little aux journalistes.

"Nous restons attachés aux relations de défense américano-égyptiennes car elles restent un fondement de notre partenariat stratégique global avec l'Egypte et constituent un pilier de la stabilité régionale", a-t-il dit.

Le secrétaire américain à la défense, Chuck Hagel a informé le général Sissi de la décision dans un appel téléphonique tôt mercredi, a ajouté le porte-parole du Pentagone.

L'aide militaire américaine à l'Egypte est estimé à 1,3 milliard $ (860 €) par an.