Explosions dans des bars à Kano

  • 30 juillet 2013
Image caption Des habitants autour d'un véhicule endommagé par une explosion dans le quartier majoritairement chrétien de Sabon Gari à Kano, le 30 juillet 2013.

28 personnes ont trouvé la mort dans des explosions qui ont secoué Kano, la plus grande ville dans le nord du Nigeria, majoritairement musulman.

Ce dernier bilan a été rapporté a notre correspondant dans la région par un employé d’un hôpital qui a également indique avoir compte 15 blesse.

Un premier bilan établi par l’armée faisait état de 12 morts dans les explosions, survenues à 21h30 (20h30 GMT) lundi.

Selon des témoins, les déflagrations sont intervenues dans un quartier chrétien qui a été la cible d’attaques de militants de la secte islamiste Boko Haram dans le passé.

En mars, des explosions à un arrêt de bus dans la ville avait tué plus de 20 personnes.

Selon des journalistes sur place, les habitants musulmans, majoritaire dans la ville, redoutent des représailles sachant que les ruptures du jeune pendant le mois de Ramadan, au crépuscule, est caractérisée par des attroupements dans les rues.

En mai, le président nigérian Goodluck Jonathan a déclaré l’état d’urgence et déployé l’armée dans trois Etat à l’est de Kano ou la secte islamiste a été le plus active à savoir Borno, Yobe et Adamawa.