M.Tsvangirai : l’élection était une farce

  • 1 août 2013
Robert Mugabe et Morgan Tsvangirai
Image caption Robert Mugabe et Morgan Tsvangirai

Le premier ministre zimbabwéen Morgan Tsvangirai a estimé que l’élection présidentielle était une énorme farce attribuant la fraude au camp de son rival, le président Robert Mugabe.

Lors d'une conférence de presse, Morgan Tsvangirai a déclaré que le scrutin de mercredi était "nul et non avenu".

Le plus grand groupe d'observateurs a estimé que jusqu'à un million d’électeurs ont été empêchés de voter.

Le parti de Robert Mugabe - qui revendique la victoire - a nié ces accusations, affirmant que le vote s'est bien déroulé.

Au Zimbabwe, il est illégal de publier les résultats non officiels.

Le dépouillement a commencé hier, et la Commission électorale du Zimbabwe (ZEC) dispose de cinq jours pour déclarer le vainqueur.

La police a averti qu'elle prendrait des mesures contre ceux qui tentent de divulguer des résultats préliminaires.

Des unités supplémentaires - certains en tenue anti-émeute - ont été déployées dans la capitale, Harare.

Les observateurs régionaux, de l’Union Africaine et de la Communauté Economique des Etats d’Afrique Australe ont salué le caractère pacifique du scrutin.