Guinée: ouverture de la campagne

  • 23 août 2013
Image caption Le président guinéen Alpha Condé.

La campagne électorale pour les élections législatives en Guinée s’ouvre vendredi à minuit, jusqu'au 22 septembre prochain, a annoncé un décret du président Alpha Condé.

Ce décret intervient quelques heures après une veillée d'arme des opposants qui menacent d'exiger un report de la date du scrutin prévu le 24 septembre si la commission électorale nationale indépendante ne corrige pas rapidement les anomalies qu'ils dénoncent.

“On ne peut pas aller aux élections avec un fichier qui comporte des doublons déjà identifiés qui ne sont pas extraits de ce fichier”, a déclaré à BBC Afrique Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition.

Le porte-parole du gouvernement, Albert Damantang Camara, estime au contraire “qu’il faut que nous aillons aux élections le 24 septembre; la Guinée en a besoin; le monde entier nous regarde; les Maliens viennent de terminer; il faut que nous terminions aussi.”

“Nous comprenons parfaitement les inquiétudes de l’opposition, nous avons les mêmes; nous essayons de faire notre part du travail avec la libération de fonds”, a-t-il ajouté.

Les élections législatives devaient être organisées en 2011, mais ont été reportées à plusieurs reprises à cause de divergences entre le pouvoir et plusieurs partis d’opposition accusant le RPG du président Alpha Condé et les partis de la mouvance présidentielle de préparer des fraudes.

Le bras de fer a dégénéré à plusieurs reprises en affrontements entre manifestants et forces de l’ordre qui ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés.

Les dernière élections législatives en Guinée, qui avaient été organisées en 2002, avaient été boycottées par la majorité des partis d’opposition, pour cause d’absence de transparence, incitant ainsi les partenaires au développement et les bailleurs de fonds à sevrer le régime du défunt président Lansana Conté.