Kenya: une tête coupée retrouvée

  • 30 août 2013
Johnston Kavuludi lutte contre la corruption dans la police kényanne.

Une tête humaine fraîchement coupée a été envoyée au chef de la commission de la police kényanne.

La tête a été déposée dans une boîte devant le siège de la Commission nationale de la police à Nairobi, et était adressée à Johnston Kavuludi, le chef de la commission.

La boîte contenait aussi deux mains coupées recouvertes de sang, et le message suivant: “Kavuludi, tu es le prochain”.

Johnston Kavuludi tente actuellement de reformer le fonctionnement de la police.

L’incident, interprété comme une menace de mort, montre que cette reforme ne fait pas que des heureux.

Les officiers de police kényan sont considérés comme parmi les plus corrompus de la région.

Johnston Kavuludi a été nommé l’an dernier pour mener la reforme de la police, identifiée comme un défi majeur du pays après les violences post-électorales d’il y a 5 ans, qui avaient fait plus de 1.000 morts.

Selon le quotidien Daily Nation, la boîte contenant la tête était emballée dans un sac en plastique jaune, et a été déposé sur un parterre de fleurs devant l’immeuble dans le centre de Nairobi jeudi après-midi.

La police a découvert la boîte deux heures plus tard.

Le chef de la police de Nairobi, Benson Kibui, a lié l’incident à la découverte d’un torse sans tête ni mains dans une ferme à Rui.

“Nous allons chercher à établir l’identité de la victime, puis nous retrouverons les tueurs et établiront leurs motifs”, a déclaré Benson Kibui.