Guinée: report des législatives

  • 22 septembre 2013
Le président de la Céni, Boukaray Fofana et le président de l'UFR, Sidya Touré, ex-premier ministre, à l'issue d'une rencontre avec l'ambassadeur des Etats-Unis.
Le président de la Céni, Boukaray Fofana et le président de l'UFR, Sidya Touré, ex-premier ministre, à l'issue d'une rencontre avec l'ambassadeur des Etats-Unis.

L'opposition qui réclamait un délai supplémentaire pour la tenue du scrutin a obtenu 4 jours de plus de la part de la CENI, la commission électorale nationale indépendante. La décision a été prise par consensus entre la CENI et les partis de la majorité et d'opposition.

A l'issue de deux journées de consultations, le facilitateur des Nations unies, Saïd Djinnit, dans un communiqué, a confirmé samedi dans la soirée que tout était prêt pour le scrutin, mais que toutes les parties prenantes du dialogue inter-guinéen avaient accepté de faire des compromis entre le report de deux semaines souhaité par l'opposition et le maintien de la date du 24 septembre désiré par le parti de la mouvance présidentielle RPG Arc-en-Ciel.

Finalement, une entente a été trouvé pour un rendez-vous électoral le samedi 28 septembre.

"Nous sommes convaincus qu'avec cet accord, rien ne pourra plus entraver la tenue des élections législatives dans des conditions libres, transparentes et inclusives, le samedi 28 septembre 2013 en Guinée et à l'étranger", a-t-il affirmé.

Preuve du consensus pour un report, Saïd Djinnit s'est exprimé aux cotés de représentants de l'ensemble de la classe politique guinéenne et de la Céni.

Les regards se tournent désormais vers la CENI qui doit rectifier en quatre jours, les anomalies du fichier électoral, dénoncées par l'opposition et dédoubler certains bureaux, jugés trop éloignés du domicile des inscrits.

L'ancien premier ministre et dirigeant du principal parti d'oppositon, Cellou Dalein Diallo, espérait plus mais il s'est félicité de cet effort:

Espérait un peu plus mais il se félicite de cet effort.

"C'est un compromis sur lequel on peut fonder l'espoir de voir la Céni procéder à la correction des anomalies", a dit Cellou Dalein Diallo.

Après avoir longtemps résisté, le RPG Arc-en-Ciel a donc cédé aux revendications de l'opposition.

Le porte- parole de la présidence, Kiridi Bangoura préfère lui avancer une volonté de dialogue.

Cette cinquième date pour les légisatives qui auraient dû être organisées dans les six mois ayant suivi l'investiture d'Alpha Condé en décembre 2010, sera-t-elle la bonne?

En attendant la campagne se poursuivra ce dimanche dans l'attente du nouveau décret présidentiel.

Lire plus