Kenya : le Parlement enquête

  • 30 septembre 2013
Des Kenyans rendent hommage aux victimes
Image caption Des Kenyans rendent hommage aux victimes

Les députés kenyans ont ouvert une enquête sur les défaillances supposées des services de renseignement à propos de l'attaque sur centre commercial Westgate de Nairobi.

Le chef du comité de défense du parlement a déclaré que "les populations ont besoin d'être édifiées sur les manquements dans le système de sécurité".

Le gouvernement kényan aurait été averti, d'un risque élevé d'attentat peu avant l'attaque.

Quelque 67 personnes ont été tuées et de nombreuses autres blessées après que des militants d'Al-Shabab ont pris d'assaut le centre commercial le 21 Septembre.

La Croix-Rouge du Kenya affirme que le nombre de personnes portées disparues est de 39, chiffre revu donc à la baisse.

Selon les autorités, cinq militants ont été tués par les forces de sécurité pendant le siège qui aura duré quatre jours et 10 personnes ont, depuis, été arrêtées.

Al-Shabab, un groupe islamiste somalien, a déclaré que l'attaque avait été menée comme représailles à l'engagement militaire du Kenya en Somalie.

Des sources sécuritaires ont indiqué à la BBC que les assaillants avaient loué un magasin dans les semaines qui ont précédé le siège.

Plusieurs parlementaires devraient se rendre sur le site du Westgate plus tard dans la journée.