Congo : les limites de l'aide

Une réfugiée congolaise
Image caption Le pays est encore en proie à la pauvreté, à la corruption et à l'instabilité

Selon une mission d’auditeurs européens, de nombreux projets de l'UE visant à renforcer la justice et la bonne gouvernance en République démocratique du Congo n’ont pas produits les résultats escomptés.

L'UE doit améliorer de façon significative l’efficacité de l'aide en RD Congo, selon la Cour des comptes européenne.

La mission de vérification des auditeurs a porté sur la période 2003-2011au cours de laquelle l’Union européenne a accordé environ 1,9 milliard d'euros à la RD Congo.

Malgré ce soutien, ce vaste état de l’Afrique centrale est toujours en proie à la pauvreté, à la corruption et à l’instabilité.

Les troupes congolaises et les casques bleus s’affrontent régulièrement avec les combattants du M23 rebelles près de la ville de Goma.

Réagissant au rapport des auditeurs, le commissaire européen au développement, Andris Piebalgs, a déclaré qu'il était ‘’prématuré’’ d’évaluer les projets qui n'ont pas été achevés.

Il a noté que des progrès avaient été réalisés dans des domaines tels que la réforme de la police et des élections, même si beaucoup reste à faire.

D’après les auditeurs, l’efficacité du soutien à l’UE en matière de gouvernance est donc limitée, entravée par de sérieux obstacles comme le manque de volonté politique.