Tunisie: accord Ennahda et opposition

Houcine Abassai le secrétaire général de l'UGTT, le syndicat qui a joué un rôle clef dans les négociations.
Image caption Houcine Abassai le secrétaire général de l'UGTT, le syndicat qui a joué un rôle clef dans les négociations entre Ennahda et opposition.

Le parti islamiste au pouvoir Ennahda et les formations d'opposition ont signé samedi à Tunis une feuille de route prévoyant la formation d'ici trois semaines d'un gouvernement composé de personnalités indépendantes.

Le document, rédigé par quatre médiateurs, prévoit la désignation avant la fin de la semaine prochaine d'un Premier ministre indépendant qui aura deux semaines pour former un gouvernement.

Il sera chargé notamment à l'issue d'un "dialogue national" de faire adopter la constitution, un nouveau code électoral et de préparer les élections.

Le gouvernement dirigé par Ennahda devra alors démissionner.

Image caption Les représentants des syndicats du patronat et des salariés, de la Ligue tunisienne des droits de l'Homme et de l'ordre des avocats, médiateurs dans les négociations entre Ennahda et l'opposition.

Des tractations de dernière minute ont retardé de quatre heures la cérémonie de signature.

Seul le Congrès pour la république, le parti du président Moncef Marzouki, et l'allié laïc d'Ennahda dans l'actuel gouvernement de coalition, a refusé de parafer la feuille de route.

Cet accord met fin à près de trois mois de crise, provoquée par l'assassinat d'un dirigeant d'un parti laïque, également député, Mohammed Brahimi.

C'était le deuxième assassinat politique en cinq mois après celui de Chokri Belaïd.

L'opposition avait alors accusé Ennahda, majoritaire au sein de la coalition gouvernementale, de complaisance vis-à-vis des salafistes et de groupuscules, mis en cause dans des violences.

C'est un soulèvement populaire début 2011, qui a mis fin au régime autoritaire de Ben Ali, aujourd'hui réfugié en Arabie Saoudite.

Cette révolte a marqué le début de ce que les media ont qualifié de Printemps arabe pour désigner les bouleversements politiques qui ont aussi entraîné un changement de régime notamment en Egypte et en Libye.

Lire plus