Libye: les anciens du régime inculpés

Image caption Les familles de prisonniers morts en1996 dans le massacre de la prison d'Abou Salim manifestent devant le tribunal à Tripoli, le 24 octobre 2013. Ils demandent l'execution Abdullah al-Senoussi.

Un cour à Tripoli en Libye a inculpé le fils de l’ancien président Mouammar Kadhafi, Seif al-Islam, ainsi qu’une vingtaine de hauts responsables de l’ancien régime, pour leur rôle dans la répression de la révolte de 2011.

La procédure d’avant-procès s’achevait ce jeudi à Tripoli, et la chambre d'accusation a décidé de renvoyer les prévenus devant le tribunal pénal de Tripoli.

Aucune date n’a été fixée pour le procès.

Seul un petit nombre des accusés était présent à l’audience à huis clos ce jeudi.

Parmi les personnes inculpées: Seif al-Islam, et Abdallah al-Senoussi, l’ex-chef de renseignements de Mouammar Kadhafi.

Les deux hommes ont également été inculpés par la Cour pénale internationale à La Haye, pour crimes contre l’humanité.

La CPI avait décidé le 11 octobre d'autoriser la Libye à juger M. Senoussi, jugeant le pays capable de tenir un procès équitable.

En revanche, la CPI demande toujours le transfert à La Haye du fils de Kadhafi, actuellement détenu en Libye dans la ville de Zenten par la milice qui l’a arrêté en novembre 2011.

Une dizaine de chefs d'accusation ont été retenus contre les responsables inculpés, dont assassinats, pillage et sabotage.