Le Rwanda menace la RDC

  • 25 octobre 2013
Image caption Le Rwanda siège actuellement au Conseil de sécurité de l'ONU comme membre non-permanent.

L’ambassadeur du Rwanda à l’ONU a menacé la RDC de rétorsion, après un bombardement qu’il attribue à l’armée congolaise.

Selon Eugène Richard Gasana, les soldats rwandais sont prêts à mener "une opération chirurgicale" en RDC si de nouveaux engins explosifs tombent au Rwanda.

"S'ils ne mettent pas un terme à cela, nous agirons sans attendre et cela fera mal", a déclaré à l'AFP l’ambassadeur du Rwanda à l’ONU après des discussions du Conseil de sécurité.

"Nous le ferons avec une précision laser, nous savons d'où cela vient".

Vendredi, des engins explosifs sont tombés en territoire rwandais après la reprise des combats entre armée et rebelles du M23 en RDC.

Un porte-parole de l'armée rwandaise a accusé l'armée congolaise de "viser des civils".

De violents combats opposaient vendredi l'armée congolaise et les rebelles du M23 dans l'est de la République démocratique du Congo, à une vingtaine de km de Goma, autour de Kanyamahoro et Kibumba.

Ces combats surviennent 5 jours après la suspension des pourparlers de paix de Kampala.

Fin août déjà, plusieurs obus s'étaient abattus au Rwanda, provoquant une vive réaction de Kigali, qui avait menacé d'intervenir sur le sol congolais.

L'ONU avait ensuite accusé le M23 d'être à l'origine de ces tirs.

Lire plus