RDC: l’armée reprend Bunagana

Image caption Des soldats FARDC célèbre la prise de Rutshuru, le 28 octobre 2013.

Les Forces armées de la RDC ont poursuivi leur avancée dans l’est du pays, et ont repris aux rebelles du M23 la localité de Bunagana, à la frontière avec l’Ouganda, à 70 km de Goma au Nord-Kivu.

Bunagana était la dernière place forte et le fief politique des rebelles du M23.

L’armée congolaise a lancé mercredi une importante offensive sur les dernières positions encore tenues par le M23, Bunagana, Mbuzi et Runyoni, près de la frontière entre la RDC et l'Ouganda, avec comme objectif d'anéantir la rébellion du M23, vieille de 20 mois.

Un habitant de Bunagana a indiqué à la BBC que certains combattants du M23 avaient fui vers l'Ouganda.

Les Forces armées de la RDC ont infligés plusieurs revers aux rebelles du M23 depuis samedi, reprenant le contrôle de six localités, dont Rutshuru et Rumangabo, appuyés par les forces de l’ONU.

Un nombre important de chars de combats s’etait amassé mardi soir à Rutshuru.

Plusieurs dizaines de membres du M23 se sont rendus à la MONUSCO, a annoncé la force de l’ONU.

Sur le plan diplomatique, la rébellion a affirmé par la voix d'un de ses représentants à Kampala qu'elle espérait obtenir un accord de paix avec le gouvernement de Kinshasa dans les quarante-huit heures.

Bisimwa fuit en Ouganda

Image caption Bertrand Bisimwa, président politique du M23.

Bertrand Bisimwa, le président politique du groupe rebelle M23 dans l’est de la RDC, a fui la RDC en direction de l’Ouganda.

Il est actuellement interrogé par les forces de sécurité ougandaises.

Le leader rebelle a traversé la frontière vers l’Ouganda dans un convoi de deux véhicules, alors que l’armée congolaise, appuyée par les forces de l’ONU, s’etait approchée à 5km de son fief.