Les FARDC acclamés à Bunagana

Image caption Un soldat FARDC répond d'un bras tendu aux cris de joie des civils à Bunagana, dans l'Est de la RDC, le 30 octobre 2013.

L’armée congolaise a pris le contrôle mercredi de Bunagana dans l’Est de la RDC, dernière place forte et fief politique du M23, à la frontière avec l’Ouganda.

Les soldats FARDC ont été acclamés par les habitants à leur entrée dans la ville.

Les rebelles du M23, en pleine déroute, ont abandonné la ville, qu’ils avaient saisi l’an dernier.

Les rebelles ont fui en direction de l’Ouganda ou dans les collines avoisinantes.

Depuis 14H00 GMT environ, "Bunagana est totalement sous notre contrôle", a déclaré Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais.

Quand la localité est tombée, les rebelles "ont décroché et certains se sont repliés sur les collines de Mbuzi et Chanzu, d'autres sont partis en Ouganda", a précisé M. Mende.

Après Bunagana, l'armée devrait s'attaquer aux derniers bastions du M23, situés à quelques kilomètres dans les collines verdoyantes de Chanzu, Mbuzi et Runyoni, à environ 2.000 mètres d'altitude.

Effrayés par les préparatifs militaires, environ 5.000 refugies ont traversé la frontière vers l’Ouganda, a indiqué le HCR.

Près de Goma, différentes sources humanitaires ont enregistré quelque 22.500 nouveaux déplacés ayant fui de chez eux depuis vendredi, jour de la reprise des combats entre l'armée et le M23, dont on ignore les bilans en termes de blessés et de vies perdues.

Lire plus