Grève générale en Libye

Manifestation contre la présence des milices à Tripoli, le 15  novembre 2013
Image caption Manifestation contre la présence des milices à Tripoli, le 15 novembre 2013

Des manifestants ont déclenché une grève générale de trois jours, dimanche à Tripoli, pour protester contre la présence des milices dans la capitale libyenne.

Le but de la grève est d’amener les miliciens, dont la plupart n’habitent pas Tripoli, à désarmer et à quitter la ville, rapportent plusieurs médias.

Plus de 40 personnes ont trouvé la mort, et des centaines blessées, dans des affrontements qui ont duré deux jours, entre des miliciens et des Tripolitains qui tentaient de les forcer à quitter la ville.

Les heurts ont éclaté vendredi, après que des miliciens ont ouvert le feu sur des manifestants, à Tripoli.

Le gouvernement d’Ali Zeidan tente difficilement de contrôler les milices, qui refusent de désarmer après avoir soutenu l’éviction du président libyen Mouammar Kadhafi, en 2011.

L’insécurité est tellement ambiante à Tripoli que le Premier ministre, M. Zeidan, a été enlevé début octobre dans la capitale du pays, avant d’être relâché quelques heures plus tard.