Nucléaire: l'Iran et le 5+1 proches d'un accord

Image caption La délégation iranienne lors de pourparlers

Les chefs de la diplomatie de six grandes puissances sont à Genève, ce samedi 23 novembre, pour des négociations avec Téhéran afin d’aboutir à un accord de six mois sur le programme nucléaire iranien.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, le ministre Français des affaires étrangères Laurent Fabius, le chef de la diplomatie britannique William Hague, l'Allemand Guido Westerwelle et le Chinois Wang Yi participent tous aux débats de Genève.

Les progrès réalisés dans les négociations commencées mercredi 20 novembre ont poussé les différentes parties à revenir à Genève, malgré la difficulté des discussions.

Le chef des négociateurs iraniens, Abbas Araghchi, a estimé que les positions de chaque camp s'étaient rapprochées, en précisant qu’il reste des questions importantes à régler.

Les pourparlers portent sur un texte proposé en début de mois par les 5+1 (Russie, Etats-Unis, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne), lors d’un précédent round de discussions.

En échange d'un allègement limité de ses sanctions, Téhéran doit limiter son programme nucléaire dont le principal enjeu est l'enrichissement de l'uranium.

Ce projet d'"accord intérimaire" de six mois est reconductible avant un accord global.