Libération du père Vandenbeusch

Image caption Georges Vandenbeusch avait décidé se rendre au Cameroun pour officier au diocèse de Maroua-Mokola, en septembre 2011.

Le prêtre français enlevé le 13 novembre dans le nord du Cameroun a été libéré, a annoncé mardi la présidence française.

Le père Georges Vandenbeusch, 42 ans, avait été enlevé dans la même zone que la famille française Moulin-Fournier, kidnappée en février dernier et libérée deux mois plus tard.

Dans un communiqué, François Hollande "remercie tous ceux qui ont travaillé sans relâche à cette issue, notamment les autorités du Cameroun et du Nigeria". Le président français remercie particulièrement le président camerounais Paul Biya.

Selon le quai d'Orsay, le père Vandenbeusch a été retrouvé mardi matin.

Il serait en bonne santé, d'après les premiers éléments d'information.

Une source diplomatique française indique à l'AFP que le père Vandenbeusch "a été libéré aux premières heures de la matinée dans le nord du Cameroun".

"Il se trouve actuellement dans un avion avec l'armée camerounaise et va être remis à l'ambassadeur de France au Cameroun".

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, est attendu à Yaoundé pour accueillir le prêtre "et le ramener en France dans les meilleurs délais", précise l'Elysée.

Boko Haram avait affirmé détenir le prêtre catholique français enlevé dans la nuit du 13 au 14 novembre par des hommes armés dans le nord du Cameroun, près de la frontière avec le Nigeria.

Six Français restent retenus en otages au Mali et en Syrie.