Somalie: baisse de la piraterie maritime

Interpellation de pirates somaliens

La piraterie maritime à travers le monde a fortement diminué en 2013.

Le Bureau International Maritime (BIM) a déclaré qu’en 2013, 264 attaques ont été recensées soit une baisse de 40% depuis l’explosion de la piraterieaux larges des côtes somalienne en 2010.

, "La raison principale du déclin la piraterie mondiale, c’est la baisse des actes de piraterie somalienne au large des côtes est–africaines", a précisé le directeur du BIM, Capitaine Pottengal Mukundan.

"Les pirates somaliens ont été dissuadés par les patrouilles de navires de marines internationale, mieux équipés, le recours à des sociétés de sécurité privées pour les bateaux de commerce et grâce aux mesures prises par le gouvernement central somalien', a-t-il ajouté.

Cependant les actes de piraterie sont en revanche en hausse en Afrique de l’Ouest, notamment dans le golfe de Guinée.

Les pirates nigérians ont pris part à 31 des 51 attaques de la région.

Cent six incidents ont été recensés dans l'archipel indonésien en 2013 par le Bureau maritime international, contre 81 en 2012 et 46 en 2011.

Le BIM a indiqué travailler conjointement avec la police maritime indonésienne, qui a augmenté ses patrouilles et mis en place des zones d’ancrages protégées dans les ports à risques.

Selon les données fournies par le Bureau International Maritime, au total, en 2013, à travers le monde, 12 bateaux ont été détournés, 300 membres d’équipages ont été pris en otage, 22 navires ont subi des tirs. Dans 28 cas les pirates ont été repoussés.