Soldats ougandais tués près de Bor

  • 16 janvier 2014
Des soldats de l'armée soudanaise
Des soldats de l'armée soudanaise

Kampala avait auparavant démenti être impliqué militairement dans les combats au Soudan du Sud.

Jusqu'à présent les autorités avaient justifié leur présence sur le territoire du Soudan du Sud en affirmant que la mission du contingent ougandais était de faciliter l'évacuation des civils et protéger l'aéroport de Juba.

Le chef d'Etat, Yoweri Museveni, a déclaré que les forces ougandaises et sud-soudanaises ont vaincu les rebelles à la suite de violents affrontements cette semaine.

Les combats se sont déroulés près de Bor, ville située à 90km de la capitale Juba et actuellement sous contrôle des insurgés.

Des soldats ont été tués dans les rangs ougandais.

La délégation rebelle aux pourparlers de paix en Ethiopie n'a pas réagi dans l'immédiat.

Les discussions en vue d'un cessez-le-feu entre le camp du président Salva Kiir et celui de l'ex-vice-président Riek Machar peinent à progresser.

L'Ouganda, dont la frontière avec le Soudan du Sud se situe à moins de 100 km de Juba, est un partenaire commercial majeur du jeune Etat.

Depuis le début des combats, plus de 40.000 sud-soudanais ont fui en Ouganda, selon des sources humanitaires.