L'armée sud-soudanaise reprend Malakal

  • 20 janvier 2014

Celle-ci affirme avoir repris la ville aux forces rebelles, après des jours de combats.

Les rebelles ont de leur côté déclaré qu’ils contrôlaient toujours Malakal.

Les forces rebelles avaient mené une attaque la semaine passée pour déloger les rebelles de Malakal, une ville qui représente la porte d’entrée vers les gisements de pétrole de la région du Haut Nil.

Environ 500 000 personnes ont dû fuir les combats en cours depuis un mois entre le gouvernement et les rebelles, selon des estimations de l’ONU.

Quelque 200 civils se sont noyés lors d'un accident de ferry sur le Nil, alors qu’ils fuyaient les combats à Malakal, dimanche dernier.

Les négociations en vue d’un futur cessez-le-feu continuent en Ethiopie.

Le porte-parole de l’armée Philip Aguer a déclaré lundi que « la ville avait été nettoyée des rebelles » et que Malakal était « à nouveau aux mains des troupes sud-soudanaises ».

Mais un porte-parole des rebelles a en revanche nié avoir quitté la ville.

“Malakal est toujours entre nos mains”, a déclaré le général Lul Ruai Koang.

Plus tôt, les troupes gouvernementales avaient repris le contrôle de la ville startégique de Bor, dans l’Etat du Jonglei.