UA: ouverture du 22ème sommet

Copyright de l’image AFP
Image caption Une assemblée des dirigeants de l'Union Africaine.

L’agenda du 22e sommet des Chefs d’Etats de l’Union Africaine à Addis Abeba en Ethiopie est largement dominé par les conflits africains.

Le sommet devait marquer le lancement du thème de cette année portant sur l’agriculture et la sécurité alimentaire.

Mais il a largement été occulté par les conflits africains en ce début de semaine à Addis Abeba.

Alors que les Chefs d’Etat s’apprêtent à entamer jeudi leur 22e sommet ordinaire de l’union africaine, les esprits sont largement tournés vers le Soudan du sud et la Centrafrique.

Un conseil de paix et sécurité se tenait justement mercredi soir sur ces deux conflits.

Le conseil s’est félicité de l’envoi de soutiens algériens en république centrafricaine et a appelé l’Angola et l’Afrique du sud à faire de même.

Concernant le Soudan du Sud, il s’est également félicité de la libération de 7 otages mercredi même s’il demande qu’un effort soit fait sur les 4 autres encore détenus.

Les deux conflits feront l’objet de plusieurs débats ce jeudi.

Les chefs d’Etats voteront aussi pour la présidence tournante de l’UA qui revient cette année à la région Nord du continent.

Très vraisemblablement, c’est la Mauritanie qui devrait l’assumer pour l’exercice qui commence.

Enfin après la clôture du sommet vendredi, la matinée de samedi sera consacrée à l’initiative de solidarité africaine qui fera un état des besoins notamment en république centrafricaine.

Quant à l’agriculture et à la sécurité alimentaire, cette 22ème rencontre des Chefs d’Etat doit préparer le terrain au prochain sommet qui reviendra sur ces thèmes majeurs.

L’agenda 2063 devrait être adopté en juin prochain.

Les questions majeures auxquelles l’UA veut s’atteler sont l’accès à la terre et au capital, mais aussi le développement des infrastructures agricoles et les méthodes de distribution.

Alors qu’elle bénéficie de la plus large surface de terres arables au monde, l’Afrique continue d’importer sa nourriture.

Ce n’est donc pas avec une solution à tous les maux que les Chefs d’Etat se présenteront aux médias vendredi prochain.