Mali: vers un désarmement

Copyright de l’image AFP
Image caption Des membres du MNLA, un des groupes armés au Mali

Une douzaine de sites de cantonnement seront installés dans le nord du Mali dans les régions de Toumbouctou, Kidal et Gao.

Ce cantonnement des groupes armés sera suivi de leur désarmement, leur démobilisation et leur réinsertion.

Le cantonnement est la première étape du processus DDR. Seulement, aucun calendrier d'exécution n'a été fourni.

Des réunions pour en informer les concernés ont eu lieu jeudi et vendredi, en présence du gouvernement malien, de la force des Nations Unies sur place (MINUSMA) ainsi que des groupes armés du Nord.

Ambéry AG Rhissa, un des représentants du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) cité par l'AFP, a déclaré que "ce cantonnement permettra la stabilisation de nos combattants, également de réduire la masse des armes en circulation, et le DDR interviendra après un accord final".

Malgré l'intervention française et des troupes africaines, les djihadistes sont toujours actifs dans le nord du Mali.