Afrique du Sud : 200 mineurs "piégés"

Image caption Un vieux centre d'extraction minière

En Afrique du Sud, les services de secours tentent d'accéder à plus de 200 mineurs illégaux piégés sous terre dans une cage d'or abandonnée dans une banlieue à l'est deJohannesburg, selon un porte-parole des services d'urgence.

Werner Vermaak des services d'urgence ER24 a déclaré à l’agence Reuters que les secouristes communiquaient avec un groupe d'environ 30 mineurs piégés par des rochers tombés au-dessous de l'ancien site à Benoni.

"Ils nous ont dit qu’il y a environ 200 autres coincés en dessous d'eux," a indiqué Vermaak .

"C'est un puits de mine abandonné au milieu d’un parc public (Des champs ouverts) ... ce n'était pas une zone bloquée " , a-t-il ajouté .

Vermaak a précisé qu’aucune blessure ou accident n’a été signalé jusqu'à présent.

Des équipements lourds ont été déployés pour essayer d'enlever le rocher obstruant le lieu d’impact.

L'exploitation minière illégale de sites abandonnés est commune en Afrique du Sud, où les mineurs creusent des minerais en toute illégalité, vivant souvent dans des conditions souterraines dangereuses et précaires.

Les accidents mortels sont fréquents, et les batailles souterraines entre groupes rivaux ont également été souvent enregistrées.

Les mineurs illégaux envahissent parfois les mines actives.

En 2009, au moins 82 hommes qui relèveraient de l’informel sont morts après un incendie souterrain dans une mine d'or en Afrique du Sud.