Somalie: Al-Shabab perd du terrain

Copyright de l’image AP
Image caption Les combattants d'al-Shabab à l'entraînement

Les forces gouvernementales éthiopiennes et somaliennes ont saisi une ville clée du centre de la Somalie, détenue jusque-là par le groupe islamiste al-Shabab.

Au moins 12 personnes ont été tuées dans de violents combats pour la prise de contrôle de la ville de Rabdhure dans la région de Bakol, d’après les habitants de la ville.

L'attaque pourrait marquer le début d'une nouvelle offensive contre al-Shabab en Somalie.

La chute de Rabdhure est importante, car la ville était une base majeure pour le départ des attaques d’al-Shabab dans toute la région.

Offensive des forces gouvernementales

Elle pourrait être la première ville que le groupe islamiste perd depuis septembre, quand les forces gouvernementales africaines ont repris le contrôle de Mahaday, dans le centre de la Somalie.

Les troupes éthiopiennes font partie d'une force d'Union africaine, soit 22 000 hommes luttant contre les militants en Somalie.

Ces troupes avancent maintenant en direction de Hudur, la capitale de la région de Bakol, qui est contrôlée par al-Shabab.

Le mois dernier, les combattants d’al-Shabab ont pris d’assaut Villa Somalia, le siège du gouvernement de Mogadiscio, tuant au moins 11 personnes.

Le groupe islamiste mène une insurrection depuis huit ans avec pour but de renverser le gouvernement somalien pour instaurer un Etat islamique dans le pays.