Couvre-feu allégé en Centrafrique

  • 14 mars 2014
Copyright de l’image
Image caption Les habitants de Bangui peuvent désormais ciruler jusqu'à 23h.

Le gouvernement de transition centrafricain a allégé le couvre-feu en vigueur à Bangui depuis fin novembre, selon un décret lu vendredi à la radio nationale.

Le couvre-feu est désormais en vigueur de 23h à 05h, au lieu de 20h à 05h, indique le décret.

Ce couvre-feu avait d'abord été instauré de 18h à 06h fin novembre à Bangui, toujours en proie à des violences intercommunautaires dans certains quartiers.

Des tirs continuent néanmoins de résonner aux abords des commerces du PK-5, au cœur de Bangui.

Des miliciens majoritairement chrétiens anti-balaka et des bandes de pillards tentent d'y pénétrer depuis des semaines.

Cela génère des violences quotidiennes qui débordent sur les quartiers voisins, particulièrement ceux de Miskine, Malimaka, Mustapha, Bazanga, Ben-Zvi.

Dans les quartiers de la capitale épargnés par les violences, les habitants ont depuis plusieurs jours cessé de respecter les horaires du couvre-feu et restent dans la rue jusque vers 22h. Mais rares sont les véhicules qui circulent après l'heure du couvre-feu.

Trois mois après le déclenchement de l'opération militaire française Sangaris, le 5 décembre, les forces Sangaris et africaine (Misca) ont quasiment neutralisé à Bangui les combattants musulmans Séléka, qui avaient pris le pouvoir en mars 2013 et multiplié pendant des mois les exactions contre la population essentiellement chrétienne du pays.

En province, les exactions se poursuivent, dont les premières victimes sont des civils, chrétiens et musulmans.

Lire plus