Egypte : presque 500 morts dans les "attentats"

  • 29 mars 2014
Les attentats, qualifiés de terroristes par le gouvernement, sont maintenant quasi-quotidiens en Egypte Image copyright AFP
Image caption Les attentats, qualifiés de terroristes par le gouvernement, sont maintenant quasi-quotidiens en Egypte

Des "attentats terroristes" ont fait 496 morts en Egypte, depuis le 3 juillet dernier, selon le ministère des Affaires étrangères.

La plupart des victimes sont des soldats ou des policiers, déclare ce ministère dans un document sur le "terrorisme en Egypte".

Au total, 252 policiers, 187 militaires et 57 civils ont été tués dans ces attaques "terroristes" régulièrement revendiquées par un groupe jihadiste basé dans la péninsule du Sinaï, Ansar Beit al-Maqdess.

Mais le gouvernement égyptien soutient que les auteurs sont parmi les Frères musulmans, la confrérie dont fait partie l’ex-président Mohamed Morsi destitué le 3 juillet dernier et emprisonné depuis cette date.

Les Frères musulmans sont déclarés "organisation terroriste" par les autorités égyptiennes.

L’ONG Amnesty International estime que la répression des membres de cette confrérie par les forces de sécurité a fait au moins 1.400 morts.