Bangui : 24 personnes tuées

  • 30 mars 2014
Les violences se poursuivent en Centrafrique, malgré l'intervention de la Misca Image copyright AFP
Image caption Les violences se poursuivent en Centrafrique, malgré l'intervention de la Misca

Au moins 24 personnes ont été tuées et plus de 100 autres ont été gravement blessées par des soldats tchadiens, samedi à Bangui.

Les soldats tchadiens étaient venus rapatrier leurs compatriotes fuyant les violences en Centrafrique, ont indiqué la force militaire africaine (Misca) et des médias locaux.

"Il y a déjà 24 corps recensés, et plus de 100 blessés graves" dans les quartiers nord de Bangui, a annoncé Odette Dombolo, maire de Bégoua, une petite commune située en périphérie de Bangui.

Ces décomptes sont encore provisoires, selon Dombolo.

Un précédent bilan donné dimanche matin par une source de la force militaire africaine faisait état de huit morts au moins.

Des incidents surviennent régulièrement à Bangui entre d'un côté les milices anti-balaka et la population, majoritairement chrétiennes, et de l'autre côté les soldats tchadiens, accusés de complicité avec les ex-rebelles Séléka, majoritairement musulmans.