RDC: MSF inquiet pour des otages

  • 9 avril 2014
Copyright de l’image Reuters

Médecins Sans Frontières a demandé à l'ONU et à l'armée congolaise de tout faire pour protéger la vie des centaines d'otages qui sont aux mains des rebelles ougandais dans l'est de la République démocratique du Congo.

Les forces armées de la RDC mènent actuellement une campagne contre ces rébellions multiples.

Parmi les otages qu'évoque MSF, pourraient se trouver quatre employés de l'ONG, enlevés il y a neuf mois dans le territoire de Béni, dans le nord de la province du Nord-Kivu, a déclaré MSF dans un communiqué.

MSF a demandé que la protection des otages soit considérée comme une priorité.

L'armée congolaise et les Casques bleus de la Mission de l'ONU au Congo (Monusco), continuent de traquer les groupes armés, et en particulier les rebelles ougandais de l'Alliance des Forces Démocratiques - Armée Nationale pour la Libération de l'Ouganda (ADF-Nalu) dans cette région.

Depuis le début de l'année 2013, l'armée et des organisations de la société civile estiment à 800 le nombre de personnes enlevées dans le nord de la province du Nord-Kivu.