Algérie: le camp Bouteflika célèbre déjà

Copyright de l’image AFP

Au lendemain du scrutin, le principal rival du président sortant Abdelaziz Bouteflika promet de rejeter catégoriquement les résultats du scrutin dont la publication est prévue aujourd'hui.

Ali Benflis a annoncé jeudi soir qu'il allait utiliser tous les moyens pacifiques pour imposer la volonté populaire.

Il a lancé deux appels: l'un aux forces politiques pour un dialogue et aux Algériens leur demandant de faire preuve de prudence et de ne pas répondre aux provocations afin d'éviter de mettre la stabilité du pays en péril.

Le taux de participation a varié d'une région à l'autre mais c'est en Kabylie qu'il était le plus bas: à Tizi Ouzou il était de 20,01 %. Au niveau national, il s'élèvait à 51,70, selon le ministre de l'intérieur.

Le nom du vainqueur sera connu ce vendredi mais les partisans du président Bouteflika ont célébré leur victoire dans les rues d'Alger dès la fermeture des bureaux de vote.