RDC: plus de 60 morts

Copyright de l’image AFP
Image caption Le porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende a confirmé le bilan de 40 morts au moins

Plus de 60 personnes ont été tuées dans le sud-est de la République démocratique du Congo (RDC), lors du déraillement d'un train.

Selon notre correspondant dans la région, 9 des 55 personnes grièvement blessées ont succombé à leurs blessures.

Le vice-governeur Gilbert Paul Yav Tshibale confirme le nouveau bilan d'au moins 40 morts.

Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende a affirmé que la locomotive se serait emballée.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes précises de l'accident.

Le drame est survenu près du pont Katongola, à 50 kilomètres de Kamina, une localité située à quelque 600 kilomètres de Lubumbashi, capitale de la riche province minière du Katanga, a-t-il précisé.

Le train se dirigeait vers Mwene-Ditu dans la Province du Kasaï orientale.

Les accidents de train sont assez fréquents en RDC, dont le réseau ferroviaire mis en service à l'époque coloniale belge n'a été que peu entretenu depuis l'indépendance en 1960.

En septembre 2012, au moins quatre personnes étaient mortes et 37 avaient été blessées lors d'un accident de train au nord de Lubumbashi.

La Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC), basée à Lubumbashi, dispose d'équipements souvent vétustes.

Lambert Mende a indiqué que la cause de l'accident est la locomotive que l'on venait d'acheter.

Un processus de renouvellement des rails et des locomotives est en cours avec l'aide de la Banque Mondiale.

Les ministres des Transports et de la Santé sont en route pour se rendre sur les lieux" du drame, a ajouté M. Mende.