Salif Sadio: cessez-le-feu unilatéral

  • 30 avril 2014
Peace in Casamance Image copyright AFPGettyImages
Image caption Sadio déclare vouloir respecter les efforts de paix

Le chef militaire du Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance (MFDC), Salif Sadio, a imposé à ses troupes "un cessez le feu unilatéral" dans le conflit sénégalais.

Lors d'une interview à la radio, il a assuré vouloir respecter les efforts de paix du président Macky Sall.

Des pourparlers pour favoriser le retour de la paix en Casamance ont eu lieu en février à Sant'Egidio en Italie.

Dans une interview accordée à la BBC, le porte-parole du gouvernement sénégalais, Abou Latif Coulibaly, a pris acte de l'engagement du Sénégal pour favoriser le retour de la paix.

Il a confirmé le désir du gouvernement à "préparer les conditions de négociation en espérant aboutir à des accords de paix".

Le conflit qui touche la Casamance, au sud du Sénégal, constitue l'une des crises les plus longues et les plus marquantes de l'histoire de l'Afrique de l'ouest.

Depuis le début du conflit, Salif Sadio, le chef de file du MFDC, apparaît comme l'obstacle principal au retour de la paix dans la région.

Le Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance (MFDC) a lutté pour l'indépendance de cette région du sud du Sénégal. En dépit des cessez-le-feu et des négociations, le retour à la paix reste incertain.

Des centaines de personnes ont été tuées dans des attaques armées, par des mines ou des suites de violations des droits de l'homme.

accords de paix".

Lire plus